Volupté nocturne.

La noirceur tombée, je cherchai dans l’obscurité ton visage jusqu’à en rêver alors que tu étais déjà loin partie, enlacée dans Morphée, pour de contrées infinies.

This entry was posted in Note and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *